Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    InfopresseJobs
    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    Du sexe pour mettre en appétit
     
    Cliquez ici pour voir toutes les photos

    Pour souligner son 18e anniversaire, Guide Restos Voir lance une campagne osée signée Publicis.

    Les visuels illustrent cette offensive qui a pour thème 18 ans et plus. En effet, les photographies de divers aliments sont assez suggestives.

    «Nous croyons que notre organisation possède les critiques culinaires les plus objectifs, dit Michel Fortin, vice-président et directeur général de Communications Voir. Aussi, nous sommes heureux de mettre l'eau à la bouche des Québécois depuis 18 ans.»

    Lancée la semaine dernière, l'opération est diffusée dans les journaux et magazines, en affichage et sur le web.

    Annonceur: Communications Voir - Michel Fortin, Sylvie Chaumette
    Agence: Publicis Montréal
    Création: Nicolas Massey, Carl Robichaud
    Service-conseil: Mélina Tessier
    Photographie: Leda & St.Jacques
    Production: Rodéo Productions
    Stylisme culinaire: Blake Mackay
    Assistance à la photographie: Martin Lacroix
    Assistance numérique et retouches: Yanive Nizard-Lafrance

    Commentaires

    1. Par Louis Brunelle
      jeudi, 14 novembre 2013 à 07:46

      Désolé, publicité facile, de mauvais goût pour certaines exécutions. Jeux de mots faciles. La qualité de ce guide n’a pas besoin d’autant d’enrobage «forcé» pour en faire la promotion.

      Le prochain concept: des photos des critiques assis au resto avec leur langue sur la table... (ils n’ont pas la langue dans leur poche...

      Je suis surpris de voir autant de talents (que je respecte) autour d’un projet pour ce résultat.

      à revoir

    2. Par Sylvain
      jeudi, 14 novembre 2013 à 09:49

      Cru. Le mot est faible. Gratuit.

      Quand le saut créatif se contente de piètre jeux de mots graphiques à la touche-pipi, on se désole de la pauvreté de l'imagination de nos pairs.

      Meilleure chance la prochaine fois.  

    3. Par Philipe, The Gazette
      jeudi, 14 novembre 2013 à 10:12

      Très bonne idée de départ, mais très très très mauvaise exécution. Il y a là un concept avec un potentiel pour faire quelque chose de bien, mais il est désolant de voir le piètre résultat. Les aliments ne sont pas attirants, ni même séduisants. Je crois que c'est le côté trop anatomique des photos qui est le plus raté. Les aliments ressemblents en tous points aux organes génitaux et aux parties du corps qu'ils représentent, mais il n'y a rien de "sexy" dans l'image. Autrement dit, les photos ne provoquent pas le désir qu'elles devraient faire naître chez le public. C'est simplement trop "anatomically correct".

    4. Par Martin Gauthier, -
      jeudi, 14 novembre 2013 à 11:02

      Toujours désolant de voir qu'en 2013 on utilise encore de la création d'un niveau de cégepien pour vendre.

      Encore une fois on y va pour le "stunt" sans aucune valeur.

    5. Par Sylvie Ouaknine, Take off marketing creatif
      jeudi, 14 novembre 2013 à 11:11

      Trop facile. Manque de créativité et d"originalité. Franchement!!!! et plus pas du tout appétissant. Désolée de voir que les créatifs n'ont pas plus d'inspiration et d'imagination. Une viande c'est appétissant quand elle est cuisiné et pour le reste cela ne vaut pas la peine de commenter.

    6. Par Louis Cardin
      jeudi, 14 novembre 2013 à 11:20

      Le bon goût est sûrement dans les assiettes mais pas dans ces annonces. L'intelligence aura toujours meilleure saveur. Il n'y a rien de choquant à ces pubs. Elles sont bêtement faciles. Allez hop, on tourne la page et on oublie. Même si ça remportait une accolade à un certain concours (pour des raisons de droit à l'expression créative), il s'agit là d'un maigrelet effort d'imagination.

    7. Par Daniel Gagnon
      jeudi, 14 novembre 2013 à 11:24

      Digne des pubs TRÈS subtiles dans le magazine Fugues.  ;-)

    8. Par louise lemyre
      jeudi, 14 novembre 2013 à 12:46

      on n'a pas besoin de cela ni de vous pour se faire rappeler que nous sommes que de la viande....quand l'ordinaire s'en mêle parfois le résultat est assez ordinaire!!! cruellement "désapétissant"!!!

    9. Par Mathieu
      jeudi, 14 novembre 2013 à 01:03

      Ark. Moi je serais gêné à la place de Anne-Marie Wittenshaw d'apparaître sur cette pub complètement 1995.

    10. Par Lynda
      jeudi, 14 novembre 2013 à 02:38

      Sexy ? Pas certaine que nous avons tous la même définition de sexy et appétissant.  Dommage car l'axe communicationnel de cette pub aurait pu certainement être développé avec plus de raffinement pour évoquer les plaisir de bouffe....

    11. Par Anne Des Rochers
      jeudi, 14 novembre 2013 à 03:16

      Malaise! Et je grimace en plus. Efficace?  Certainement pas!

    12. Par Jean-François
      jeudi, 14 novembre 2013 à 03:28

      Je comprends pas. Mais vraiment pas. C'est supposé être sexy et appétissant? Les exécutions sont laides. J'ai eu la même réaction à la vue de cette campagne que celle de Sloche et ces "hot-dogs" poilus. Je suis pourtant le public cible de ce guide. Raté.

    13. Par Claire Champeau, Consultante
      jeudi, 14 novembre 2013 à 03:41

      Génial !  Absolument appétisssssant !  La nature est ainsi faite, elle se reproduit partout, même dans la nourriture, l'être humain en fait partie.  Ce que j'aurais changé ?  Au lieu du steak:  Une saucisse et des lichees....ça aurait été plus représentatif.  Néanmoins, je ne vois pas pourquoi les gens sont offusqués....rien de pornographique ici...seulement de l'imagination bien re-créée.  Ceux qui se plaignent sont sûrement ceux qui se cache derrière leur écran de lap top pour visionner des films pornos, tout en ayant l'air corpo...LOL

    14. Par Geneviève Piquette, Vlan !
      jeudi, 14 novembre 2013 à 03:57

      Bah ! De mauvais goût ....

    15. Par dimitrigourdin, VP marketing, Biomod
      jeudi, 14 novembre 2013 à 04:34

      'An idea can turn to dust or magic, depending on the talent that rubs against it.'

      Bill Bernbach  

    16. Par Sébastien
      jeudi, 14 novembre 2013 à 04:35

      When you make something no one hates, no one loves it. -Tibor Kalman

      Je pense que c'est le but de cette création audacieuse.

    17. Par Gary
      jeudi, 14 novembre 2013 à 05:10

      Parlez en bien, parlez en mal, mais surtout parlez en. A ce niveau, c'est réussi.

    18. Par Lisanna
      jeudi, 14 novembre 2013 à 05:16

      Ce n'est pas osé...... la pub n'a en soit rien de très offensant, c'est de la bouffe........ mais quelle mauvaise exécution! On nous vend un guide de restos dont le but est de nous mettre l'eau à la bouche avec des pubs qui font lever le coeur! C'est tout sauf appétissant. Et surtout, ça ne me donne pas envie d'acheter le Guide, ce qui est pourtant le but premier.

    19. Par Pascal
      jeudi, 14 novembre 2013 à 05:46

      Concept poussé trop loin. Le manque de subtilité fait que ça ne donne pas le goût de manger. Un plat avec un arrangement suggestif aurait pu faire l'affaire, mais pourquoi tomber autant dans l'obscénité. Désolé pour Anne-Marie qui sera associé à ces images. Un Miley Cyrus de la bouffe.

    20. Par Chloé Verrier
      jeudi, 14 novembre 2013 à 06:54

      Je suis pas offensée parce que ça représente des sexes. Je suis choquée parce que c'est de la mauvaise pub.

    21. Par MEveGi
      jeudi, 14 novembre 2013 à 09:07

      D'une nullité! Personne ne s'est rendue compte au brainstorm que c'était l'idée la plus caca-poil du siècle? Sérieusement, on veut faire parler de notre produit... Ok, on a une idée, on va parler de sexxxxe puis ça va vendre! C'est vrai qu'à 18 ans, on découvre nos organes génitaux... Arrivez en 2013 Voir + Publicis!!! Rien d'innovant, du déjà vu, 0 appétissant. Bref, c'est un gros échec. Bravo pour le buzz complètement raté!

    22. Par Virginie
      jeudi, 14 novembre 2013 à 09:10

      Peut-être qu'ils auraient aussi dû penser à une distribution du guide dans les sex shops chez Publicis histoire de bien assoir le concept de départ. Mauvais goût racoleur...apparemment il y en a qui n'ont pas dépassé l'âge de raison même à 18 ans et +!

    23. Par Jacques Dufour
      jeudi, 14 novembre 2013 à 09:56

      Ce qui me renverse dans ces situations, c'est la naïveté béate de l'annonceur qui se laisse endormir par l'illusoire promesse de paraître audacieux et innovateur pour terminer dans le ridicule, sans parler des milliers de dollars qui se sont envolés au passage. Un peu pathétique.

    24. Par Carl Gladu
      vendredi, 15 novembre 2013 à 09:18

      J'aime bien l'huitre et la pâte à pain, ces photos sont plus subtiles et ne sont pas trop "setupé", ça montre le côté "anatomique" et "charnel" de la bouffe et je crois que cétais l'effet recherché (les pousses sont un peu de trop quand même). Les autres sont tellement mal exécuté que c'est triste. Un guide resto qui montre une pièce de viande si mal ficelé, ça fait mal à la crédibilité...

    25. Par Marie
      vendredi, 15 novembre 2013 à 09:20

      Vraiment de mauvais goût.

      Le client a été mal servi dans ce cas-ci... il est peut-être temps de penser à changer d'agence?

    26. Par Damien Miville-Deschênes
      vendredi, 15 novembre 2013 à 09:32

      Oh boy... On est loin d'un prix de créativité.

      En fait, on est loin de tout: raffinement, subtilité, originalité, efficacité, qualité. Quand une pub nous donne plus le goût de vomir que de consommer, c'est un peu raté; surtout quand le client veut nous inciter à bien manger!!

    27. Par Michel Leblanc, w communication
      vendredi, 15 novembre 2013 à 01:50

      J'ai l'impression de voir un pénis auquel on a enlevé la peau... vraiment repoussant!!!

    28. Par Alexis
      vendredi, 15 novembre 2013 à 05:28

      Intéressant!

      C'est fou à quel point tout ce qui est rattaché au sexe choque!

      Moi, je trouve ça intéressant qu'ils aient osé! L'idée est bonne et exploitée simplement mais avec élégance.

      Ça ne donne pas faim, non. Ce n'était pas le but désiré. Ça souligne le 18e anniversaire! Et c'est réussi!

      Allez... détendez-vous et arrêtez d'être prude...

    29. Par patrick
      vendredi, 15 novembre 2013 à 06:24

      Ouf, j'ai vu ce matin la pub de l'huitre dans le journal et je me disais que s'était pas appétissant, que ça ressemblait justement a quelque chose de louche... ben content de voir que je me suis pas trompé... mais c'est pas très beau et innovant comme concept

    30. Par Charles
      vendredi, 15 novembre 2013 à 07:42

      Très bon!

    31. Par mike
      samedi, 16 novembre 2013 à 09:26

      terrible!!

      moi je vais à contre-courrant;

      plus on en parle, moins je l'achete!

      on est vraiment rendu dans le fond du baril.

    32. Par Claire Champeau, Consultante
      samedi, 16 novembre 2013 à 11:54

      Je réitère mes commentaires car c'est essentiel pour que les gens à  l'esprit  fermé ouvre leurs fenêtres !!!

      Qu'est-ce qui vous offusque finalement ?  De voir que la nature dessine ses propres images à travers la nourriture ?

      Êtes-vous de ceux qui sont choqués par cette pub mais qui regardent des magazines beaucoup plus osés en matière de fantasmes charnels ?  Breath for God'sake ! :)  Cette pub est extraordinnaire !  Elle vous rappelle que TOUT dans la nature se reproduit, la bouffe que vous mangez (aimez-vous les huitres ?) est exactement similaire à cette reproduction.  Rien ici d'offusquant, au contraire, le plaisir de manger est associé au visuel en tout temps !

      Petite anecdote:  J'étais il y a quelques années en forêt et nous avons trouvé une branche d'arbre coupée qui avait exactement l'allure d'une femme nue, de la taille aux genoux, oui vraiment avec tous ses détails.  Alors dites-moi, qu'est-ce qui vous gêne ?

      Je me répète, cette pub est extraordinnairement bien produite !!!!  Si vous constestez, allez d'abord chercher les blocages qui habitent votre esprit afin de vous libérer de vos jugements constipés.  Les gens qui aiment manger aiment la vie et la bouffe qu'il mangent ressemblent au plaisir !  

    33. Par Carla
      lundi, 18 novembre 2013 à 03:22

      It is always easier to criticize than to create or suggest. But to each its own. I love it and I congratulate the team who not only had the creative talent to deliver this daring campaign but also the courage. Not so many do, unfortunately.

      "Anyone can negatively criticize - it is the cheapest of all comment because it requires not a modicum of the effort that suggestion requires."

      - Chuck Jones -

    34. Par Nadine
      mardi, 03 décembre 2013 à 06:23

      Bon, quoi dire de plus.  Je ne trouve rien de vraiment intéressant dans cette pub.

    Laisser un commentaire

    * requis  
    * requis