Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    InfopresseJobs

    Les offres d’emplois du jour

    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    L'abribus 2.0 arrive dans la métropole
     
    L'abribus numérique de Québecor a été conçu par Leblanc + Turcotte + Spooner.

    Québecor Média a dévoilé hier son abribus numérique interactif, dont les Montréalais pourront voir les premiers modèles dès septembre.

    Une quarantaine d'abribus numériques interactifs seront déployés dans le réseau de la Société de transport de Montréal (STM), qui en compte actuellement 1870. Désignés par le consortium Leblanc + Turcotte + Spooner, ceux-ci présenteront un écran interactif de 84 pouces à reconnaissance virtuelle.

    Ils permettront aux usagers de consulter les horaires d'autobus, visualiser les plans du réseau de transport, se géolocaliser dans la ville et connaître les dernières nouvelles. Du point de vue des annonceurs, ce mobilier urbain ouvre également la porte à de nouvelles initiatives misant sur la proximité d'interaction avec le consommateur. 

    «Nous sommes convaincus que ces abribus feront le bonheur des utilisateurs du transport collectif, des visiteurs et des annonceurs, croit Robert Dépatie, président et chef de la direction de Québecor Média. Cette plateforme technologique performante et simple d'utilisation nous permettra aussi de faire évoluer le produit, tout en rehaussant le mobilier urbain de Montréal.»

    L'entreprise a également l'intention de bonifier le parc d'affichage de la STM de 850 abribus d'ici 2023, en plus de remplacer les installations actuelles.

    Rappelons que l'entente qui lie Quebecor à la STM, conclue il y a un an, doit durer 20 années.

    Commentaires

    1. Par eric, metic
      mercredi, 05 juin 2013 à 10:20

      je me demande ça va leur coûter combien les rages délinquantes. Leur beaux écrans tactiles de 84" vont être surement plus coûteuse à réparer que des feuilles de plexiglas, d'autant plus que l'image de Quebecor n'est pas très rutilante auprès public. De plus, 20 ans d'entente... quebecor... ooh

    Laisser un commentaire

    * requis  
    * requis