Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    InfopresseJobs
    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    Les entreprises de demain seront-elles dirigées par des introvertis?
     
    Susan Cain, auteure et conférencière à OFF 2013

    À l'occasion de la conférence multidisciplinaire OFF 2013, Infopresse se penche sur les cinq pouvoirs qui changeront les modèles des entreprises de demain; Cette semaine, focus sur les introvertis.

    L'introversion renfermerait des traits de caractère et des aptitudes essentielles à la survie des entreprises dans l'économie actuelle, selon la spécialiste Susan Cain. Oeuvrant initialement en droit des affaires, elle a toutefois constaté que le marché du travail et les entreprises contemporaines étaient foncièrement pensés pour les extravertis. Les aléas de la vie professionnelle demandent, en effet, beaucoup d'aptitudes interpersonnelles, un bon niveau de confiance en soi et une aisance conversationnelle qui lui faisaient défaut.

    C'est de ce constat qu'est née sa réflexion sur la sous-évaluation des aptitudes et traits de caractère propres aux introvertis, qu'on qualifie souvent de gênés, isolés ou discrets. Elle s'est donc investie dans sept années de recherche sur l'introversion, qui l'ont menée à cartographier les éléments faisant des introvertis une ressource essentielle à la survie des entreprises du XXIe siècle. Son livre Quiet: The Power of Introverts in a World That Can't Stop Talking est paru en 2012, et a connu un succès retentissant auprès de la communauté des affaires, mais également du grand public, qui a lentement pris conscience du talent et de l'énergie gaspillés au quotidien dans un système qui favorise l'extroversion.

    Conférencière à OFF 2013, Susan Cain mettra en lumière les façons dont les entreprises peuvent et doivent tirer le maximum de l'introversion, et expliquera ce qu'elles peuvent y gagner. Elle démontrera également comment les façons de penser et de travailler des introvertis sont vitales pour l'entreprise à l'ère de l'économie de l'information.

    Susan Cain sera jointe sur scène par Jay Shuster, directeur artistique de Pixar, Jean-Baptiste Michel et Erez Liberman Aiden, mathématiciens de l'Université Harvard, Neil Harbisson, artiste multidisciplinaire et fondateur de The Cyborg Foundation, ainsi que Pam Warhurst, cofondatrice d'Incredible Edible. Mathématiques, introversion, technologies, folie créative et initiatives locales; les nouveaux pouvoirs des entreprises d'aujourd'hui y seront analysés.

    Consultez le programme complet et procurez-vous l'un des 195 billets restants.

    OFF est une initiative des Éditions Infopresse, présentée par W.illi.am/, en association avec la Société des arts technologiques, l'Association des agences de publicité du Québec, et le Conseil des relations internationales de Montréal, et en partenariat avec La Presse et The Gazette.

    Commentaires

    1. Par Annie Desbiens, Top secret!
      vendredi, 16 novembre 2012 à 10:10

      Les introvertis sont DÉJÀ au pouvoir, et ce, depuis au moins 5 ans.  À ma sortie de l’université, c’était l’ère des «flamboyants».  On recherchait des personnalités fortes, qui se démarquaient.  Maintenant, nous sommes à l’ère de ce que je me plais à nommer «la gestion beige»!  Le beige ne confronte jamais ses supérieurs, ne dérange pas (et les organisations n’aiment pas que l’on dérange!), on les aperçoit rarement au café en train de raconter une blague à leurs collègues, ils sont sérieux et axés sur la tâche.  Vive le beige!  De fait, le beige est TELLEMENT tendance qu’on tente de passer à la teinture… je vous le donne en mille… beige, tous les employés!   J’irais presque jusqu’à soutenir que c’est presque beige pâle, ou peut-être même drabe dans les entreprises actuellement.  Triste qu’on nous annonce que la tendance se maintiendra, doit-on titrer qu’il s’agit de l’avenir?

      Une suggestion pour une prochaine conférence : «Comment innover et créer dans un  contexte beige?»

    2. Par Vincent Demers, Plusieurs
      vendredi, 16 novembre 2012 à 07:14

      @Annie Desbiens:

      Je considère votre commentaire un peu méprisant. Il y a mille manières d'être très coloré même en étant introverti. J'en suis un. Sous le manteau, je suis bariolé de vert-jaune-bleu-rouge. Il y a des qualités qui vous échappent chez les introvertis. Mettez-vous à leur écoute, allez voir ce qu'ils ont en eux, ils se révèleront à vous... Le beige que vous voyez est peut-être celui du masque devant vos yeux.

    3. Par Diane Blaquière, PACEgo inc
      jeudi, 22 novembre 2012 à 02:48

      Il n'y a aucun mérite à prendre sa place en se comparant. Aucun profil ne peut tout voir ou savoir ou pouvoir. Dans les plus difficiles conflits, c'est précisément la notion de "bon ou mauvais pacage " qui empêche d'élever l'organisation au dessus des mêlées.

      Être intro ou extra ne sera jamais mieux que d'être d'abord une personne a-vertie. C'est ça qui marquera le profil des meilleurs dans un monde divisé en silos où les balles passent de l'un à l'autre sans l'intelligence des situations plus globales. Et nous aurons bien besoin des con-vertis aussi.

      L'action sans la réflexion ou vice versa ne va nulle part et c'est cela qui démobilise et finit par créer des milieux "beiges" en commençant par les classes d'universités.... peu favorables à la diversité.

    Laisser un commentaire

    * requis  
    * requis