Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    InfopresseJobs
    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    Des cyclistes aux anges avec Vélo Québec
     
    Cliquez ici pour voir toutes les photos

    Vélo Québec a déployé une campagne d'affichage signée Publicis Montréal  pour lancer la Féria du vélo de Montréal 2012 et ses multiples événements, dont le Tour de l'île de Montréal et Un Tour la nuit.

    L'opération présente des individus derrière lesquels une roue de vélo cerclée d'un texte fait office d'auréole, évoquant une image pieuse.

    «L'idée nous a paru 100% montréalaise, car aucune ville ne possède une toponymie comptant autant de saints, explique Josée Monette, vice-présidente, marketing et service à la clientèle, de Vélo Québec. L'offensive marie habilement le passé et le présent. La ville aux 100 clochers est devenue celle aux milliers de cyclistes!»

    «L'équipe de Vélo Québec est ouverte au processus créatif et aux idées nouvelles; on a pu vivre une vraie complicité sur le plan des valeurs. Il fallait mettre le plaisir des participants de l'avant. Alors, on a poussé le plaisir jusqu'à l'état de grâce», ajoute Nicolas Massey, vice-président et directeur de la création de Publicis Montréal, qui signe la campagne de la Féria pour la première fois.

    Le volet d'affichage sera suivi d'exécutions radio et télé.

    Annonceur: Vélo Québec - Josée Monette, Joëlle Sévigny, Claire Chouinard
    Agence: Publicis Montréal
    Direction de la création: Nicolas Massey, Carl Robichaud
    Conception-rédaction: Patrick Emiroglou
    Direction artistique: Louis Beaudoin
    Production imprimée: Rea
    Photographie: Alain Desjean

    Commentaires

    1. Par KLÖD, Ma petite entreprise
      jeudi, 05 avril 2012 à 09:36

      Je vais profiter de cette tribune pour mettre à la lumière du jour, les choix assez surprenants de l'orientation de Vélo Québec. Force est de constater, que depuis des années Vélo Québec choisit d’emprunter le chemin de la marchandisation plutôt que la revendication. En créant tour à tour les entités Féria du vélo de Montréal avec ses nombreux événements ultras commandités (Tour de l’Île, Tour la nuit, Grand tour, etc.), Vélo Québec voyages, Vélo Québec publications, etc., et j’en passe, c’est à se demandé s’il reste de la place pour la revendication de la pratique du vélo à Montréal? En effet, Vélo Québec, bien qu’elle prend position sur différents sujets d’actualité sur la pratique du vélo à Montréal et émet parfois des communiqués, reste sommes tout, très discrète et peu active en ce sens. Notamment, il n’y a qu’à constater le piteux état des pistes cyclables, le marquage et les liens entre les différentes pistes et voies cyclables. C’est bien beau de créer de gros événements qui rapportent des sous à l’organisme, d'inscrire les différentes routes du vélo dans des publications, mais pourquoi rester aussi discret auprès des différents décideurs, comme les gouvernements provincial et municipal? Est-ce la peur de « mordre la main qui vous nourrit! »

      Ce serait apprécié que Vélo Québec utilise davantage ses nombreuses ressources pour revendiquer de meilleures conditions de pratique du vélo sur une base quotidienne avant tout, plutôt que de concentrer la plupart de ses énergies sur ses activités commerciales.

      Conseiller en communication et cycliste à l’année

      Montréal      

    Laisser un commentaire

    * requis  
    * requis