Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    Yoopa: la petite enfance chez Groupe TVA
     
    Cliquez ici pour voir toutes les photos

    Groupe TVA a dévoilé une nouvelle marque multiplateforme (télé, web et magazine) entièrement consacrée à la petite enfance et aux parents, baptisée Yoopa, et dont Mariloup Wolfe est la porte-parole. Le groupe a fait cette annonce à peine quatre jours après avoir obtenu la licence de diffusion nécessaire du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

    Yoopa, qui se veut le "spécialiste de la petite enfance", aura donc une présence télévisuelle à partir du 1er avril. Deux productions originales sont prévues à la grille. Le dévoilement des détails de la programmation se fera toutefois le 30 mars prochain. Denis Dubois (ex-Vrak.tv), directeur général des chaînes spécialisées de TVA, décrit la vocation de la chaîne comme "ludo-éducative". "Nous voulons valoriser l'enfant dans le plaisir, et c'est sur le savoir-être que nous miserons, non sur le savoir-faire", dit-il. Patricia Lavoie, qui a notamment travaillé auprès de Sesame Street Canada pendant 17 ans, devient consultante et directrice des productions originales de Yoopa.

    La chaîne, de catégorie 2, sera en grande partie financée par les redevances accordées aux télés spécialisées. Quant à la publicité, elle sera limitée à deux minutes par heure, sous la forme de commandites de marques. "On ne présentera pas de publicité de produits, souligne Denis Dubois. Nous avons adopté un code d'éthique quant à la publicité, et des marques génériques pourront commanditer; les produits, eux, ne seront pas admis." TVA compte investir 16 millions$ dans Yoopa au cours des cinq prochaines années.

    Un service de vidéo sur demande par abonnement sera aussi offert à partir du 1er avril.

    La portion magazine sera, elle, entièrement destinée aux parents. Pour ce faire, Espace Parents devient le magazine Yoopa. Publié depuis deux ans, Espace Parents tire à 35 000 exemplaires, huit fois par année. Sa rédactrice en chef, Anne-Marie Rainville, demeure en poste.

    Sur le site web, en ligne le 28 mai, deux portes d'entrée seront offertes, l'une pour les parents, l'autre pour les enfants. Cette plateforme remplacera d'ailleurs PetitMonde.com et EspaceParents.com. "Le site web est une plateforme indépendante, c'est-à-dire qu'il n'est pas là pour promouvoir la chaîne, précise Denis Dubois. De la webtélé y sera offerte, mais nous misons sur le contenu exclusif." Par exemple, pour les parents, une série de courts documentaires australiens sera présentée sur le site. Du côté des enfants, quelques émissions y seront rediffusées en plus du contenu webtélé exclusif.

    Le nom, l'identité visuelle et la stratégie de positionnement ont tous été élaborés avec l'agence Sid Lee. "Nous voulions un nom festif et évocateur", précise Denis Dubois. En tout, 20 logos ont été créés, en plus d'un 21e pour les parents. "Ils peuvent être employés dans plusieurs mises en scène visuelles. Nous désirions une facture créative et contemporaine, ce qui ne nous empêchait de faire appel des techniques plus anciennes, comme le stop-motion et l'origami." De plus, Sid Lee travaille pour lancement, la plateforme web, ainsi qu'à la grille visuelle du magazine.

    Un "comité consultatif de première ligne" sera aussi formé. Monique Lessard, enseignante à l'Inis, productrice jeunesse et anciennement vice-présidente du Canal Famille, formera et dirigera ce comité. Composé de parents, grands-parents ou travailleurs en petite enfance, il conseiller Yoopa dans sa croissance.

    Déjà, une page Facebook a été mise en ligne, où les parents sont invités à participer au développement de Yoopa.

    Marysol Charbonneau (ex-Vrak.tv, ex-portail jeunesse de Radio-Canada, ex-MusiquePlus, ex-Infopresse) a été nommée directrice de Yoopa.

    Yoopa compte se décliner sur d'autres plateformes. Un volet mobilité est d'ailleurs prévu. "À terme, on voudra être à l'extérieur, sur le terrain, dans des parcs... Voir comment on peut exploiter le côté terrain, inciter les enfants à sortir", explique Denis Dubois.

    Laisser un commentaire

    * requis  
    * requis