Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    InfopresseJobs
    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    Moins d'appels, plus de courriels, espère Transcontinental
     

    Avec l'entrée en vigueur de la Liste nationale des numéros de télécommunication exclus, les activités de marketing direct et par courriel pourraient augmenter de 30%, dit Guy Manuel, président du secteur des produits et services marketing d'Imprimeries Transcontinental

    Guy Manuel réalisait hier une tournée des médias pour promouvoir la nouvelle section "Mieux vaut savoir" du site d'Imprimeries Transcontinental. En prévision de l'arrivée de la liste de numéros exclus pour la sollicitation par téléphone, l'entreprise y présente ses principaux produits et services. On y retrouve des solutions marketing pour les trois principaux secteurs servis par Transcontinental: marketing par bases de données, envois postaux et marketing de courriels par consentement.

    L'entrée en vigueur de la liste de numéros exclus constitue une "belle opportunité" pour Transcontinental, convient Guy Manuel. "Le marketing direct et par courriel a grimpé de 30% à 35% aux États-Unis quand une liste similaire a été créée en 2003", explique-t-il. Selon les chiffres fournis par l'entreprise, 60 millions de foyers américains se sont inscrits au registre la première année, et 145 millions y figurent aujourd'hui.

    Le secteur du marketing direct constitue depuis quelques années une part importante du plan de croissance de Transcontinental. L'entreprise a acquis en 2007 PLM Group, quatrième imprimeur en importance au Canada, et plus récemment Rastar, une entreprise américaine de marketing direct spécialisée dans le marketing par bases de données interactives et dans l'impression numérique de données variables. Transcontinental a aussi mis la main en mars dernier sur Thin Data, un fournisseur pour les campagnes par courriels autorisés.

    L'année dernière, le secteur du marketing direct affichait déjà la part la plus importante des revenus de Transcontinental, soit 129,3 millions$ sur un total de 350,4 millions$, devant les divisions d'impression et de médias.

    "Notre but est de combiner l'ensemble de notre offre pour offrir des campagnes intégrées, dit Guy Manuel. Que ce soit par le marketing direct, le courriel, les magazines, nos sites web ou nos hebdos."