Conférences Infopresse

    Toutes les conférences

    InfopresseJobs
    Double-cliquez dans cette zone pour éditer le bloc.
    TITRE DU POSTE
    NOM DE LA COMPAGNIE

    DESCRIPTION DU POSTE [...]



    Concours Infopresse
    Les déboires de TQS profitent à TVA
     

    Le Groupe TVA a multiplié par six ses profits au dernier trimestre par rapport à la même période l'an dernier, des résultats que son président-directeur général, Pierre Dion, explique par une "conjoncture particulière du marché de la télévision francophone au Québec".

    Selon les chiffres publiés par l'entreprise vendredi dernier, les revenus nets du Groupe TVA ont été de 5,7 millions$ pour le trimestre se terminant le 31 mars 2008, contre 0,9 millions$ pour le même trimestre en 2007.

    Le secteur de la télévision a quant à lui augmenté son bénéfice d'exploitation de 5,7 millions$, toujours comparativement au même trimestre l'an dernier.

    Pierre Dion identifie clairement les problèmes traversés par TQS comme un facteur déterminant de cette croissance: "Bien que nous soyons déjà chefs de file sur le marché, dit-il, il est évident que la situation de TQS à très court terme nous avantage. De plus en plus d'annonceurs font appel à nous."

    Le dirigeant de la filiale de Quebecor tempère néanmoins ces résultats. "Il faut remettre les choses dans leur contexte. La tendance des cinq dernières années, et des cinq prochaines, est à la baisse. En 2007, malgré 25% des parts de marché, un contrôle des coûts «agressif» et le fait que nous avions 25 des 30 émissions les plus regardées au Québec, nos bénéfices d'exploitation ont chuté."

    Pierre Dion ne voit donc pas de contradiction entre les doléances de Quebecor devant le CRTC et les bénéfices récemment affichés: "Si l'on veut sauver les chaînes généralistes, le CRTC devra changer les règles du jeu. Nous allons continuer de tenir ce discours. Nous avons été parmi les premiers à prévoir ce que Pierre Karl Péladeau a appelé le «tsunami numérique», et les problèmes que traverse TQS aujourd'hui."

    Les bons résultats enregistrés par les chaînes spécialisées du Groupe TVA ont par ailleurs pesé particulièrement lourd dans la balance: leur bénéfice d'exploitation a augmenté de 52%, malgré les coûts de lancement de la chaîne Les idées de ma maison à la mi-février.

    "Nous devons aussi nos bons résultats des 18 derniers mois à notre stratégie de diversification, qui repose sur deux axes: les chaînes spécialisées ainsi que la création, la production et la diffusion de contenu sur toutes nos plateformes", explique Pierre Dion.

    Il cite en exemple LCN, Canal Argent, Mystère et Prise 2: "Nos résultats sont au-delà de ce que nous avions planifié."

    Le secteur de l'édition, qui regroupe les Publications TVA, a par ailleurs vu son bénéfice d'exploitation augmenter de 50%, toujours d'un trimestre par rapport à l'autre.